Bricolage

Réalisation d’un muret de soutènement

Qu’est-ce qu’un mur de soutènement ?

Un mur de soutènement est un mur vertical qui retient de la matière comme de la terre ou des gravats. On le retrouve principalement sur des terrains en pente. Le mur de soutènement peut également servir de mur antibruit ou de clôture.
Sa construction « classique » demande un savoir-faire de professionnel, cependant il est possible de réaliser des murets de soutènements plus simples en parpaings, blocs d’enrochement ou à l’aide de poutres de chemin de fer qu’il faudra traiter.
A travers cet article nous allons partager avec vous les étapes à la réalisation d’un mur de soutènement en parpaing.

Les étapes à la création d’un muret en T inversé

Dans un premier temps, il faudra déterminer la profondeur hors gel des fondations. En effet il est impératif que le gel ne vienne pas gonfler le terrain et modifier la structure des fondations.
En ce qui concerne le terrain, le dénivelé ne doit pas excéder 10% et le sol ne doit pas être meuble.

Muret en T inversé
Le muret en « T inversé » est la configuration la plus courante et nécessite peu de matériaux. La largeur du mur est identique sur toute sa hauteur, cependant la semelle est plus large que le mur. La largeur des fondations est importante et asymétrique : elle est plus longue du côté du remblai.

Les étapes :
1. Délimiter les fondations
2. Creuser le fond de fouille
3. Couler les fondations
4. Monter le muret de soutènement
5. Réaliser le drain du mur de soutènement
6. Remblayer le mur de soutènement

Voici les différentes étapes détaillées pour vous aider dans votre réalisation d’un mur de soutènement en T inversé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.